D’où provient l’hydrogène ? Tout savoir sur sa production…

hydrogène

Publié le : 02 décembre 20236 mins de lecture

Considéré comme un combustible totalement propre, ce gaz est le plus souvent combiné à d’autres éléments. Outre l’eau, les hydrocarbures en général et le gaz naturel (un combustible fossile issu de matières qui se décomposent sous terre ou sous l’eau) contiennent ce précieux hydrogène.

Pourquoi produire ce gaz propre ?

Dans l’univers, l’hydrogène abonde. Il représente même le premier des éléments. Sur la planète Terre, il se retrouve allié à des molécules et constitue donc un composant qu’il convient d’isoler pour exploiter ses qualités. Plusieurs méthodes sont utilisées dans cet objectif. Le processus qui implique de reformater du gaz méthane se voit concurrencé par des techniques plus durables car non polluantes. La production d’hydrogène devient en effet un enjeu à l’ère du dérèglement climatique et de la décarbonation. Il s’agit donc de l’énergie du futur, qui va devenir incontournable dans bon nombre de secteurs industriels. La mobilité des particuliers est également concernée. Les véhicules dont le moteur fonctionne grâce à l’hydrogène bénéficient d’une autonomie digne de celle des voitures thermiques. À la différence des véhicules traditionnels, ces nouveaux modèles sont alimentés par un réservoir d’hydrogène liquide. Le combustible recharge une pile, qui fournit elle-même l’électricité nécessaire au moteur. Le plein du réservoir d’hydrogène a lieu en trois à cinq minutes seulement, bien moins que la recharge d’une voiture électrique. C’est pourquoi cette nouvelle option énergétique inépuisable a le vent en poupe. Dans peu de temps, les automobilistes pourront rouler au volant de ces véhicules non polluants. Les seules émissions produites par ces moyens de locomotion récents sont des volutes de vapeur d’eau, sans aucune particule toxique. Cette qualité permet de lutter efficacement contre les gaz à effet de serre (GES).

Comment est produit ce combustible ?

Les usages de l’hydrogène vont s’appliquer à de nombreux secteurs. Pour répondre à cette demande diversifiée, plusieurs méthodes de production sont explorées. Le plus fréquemment, l’hydrogène est retiré du méthane avec de l’eau sous forme de vapeur. Ce procédé émet du dioxyde de carbone et d’autres pistes sont envisagées pour améliorer cette production gazière. L’alternative de l’électrolyse s’avère plus propre. Dans ce cas, les éléments H2 et O2 qui constituent l’eau sont séparés en utilisant l’électricité. Si celle-ci est verte, issue de sources non fossiles comme le soleil ou le vent, cette méthode se révèle très écologique. Afin d’imiter la nature, des spécialistes en la matière reproduisent la transformation de la biomasse en gaz qui se produit sous terre ou sous les fonds marins. Des matériaux organiques sont gazéifiés de manière synthétique. L’hydrogène en est extrait après cette étape. Deux autres procédés existent mais ils ne donnent pas encore satisfaction. Le premier correspond à la thermolyse qui isole les molécules H2 et O2. Ce processus fait intervenir de très hautes températures et ne convient pas dans une optique écologique. Enfin, l’hydrogène peut être obtenu par la fermentation de composés organiques. Une telle méthode demeure rare et ne concerne donc pas la fourniture de gaz à l’industrie, quel que soit le secteur. Les différents processus de production d’hydrogène sont choisis en fonction de l’usage de ce gaz.

Une solution prévue pour durer

De nombreux projets sont à l’étude pour optimiser l’utilisation de l’hydrogène. Sa polyvalence lui permet en effet de devenir le combustible de choix à l’avenir. Pour les particuliers et dans l’industrie, ce gaz voit ses atouts exploités à des fins très diverses. L’industrie peut en tirer profit pour mettre au point des produits chimiques. Dans ce cas, ce gaz fait office de matière première, utile pour élaborer des dérivés synthétiques qui seront proposés à la clientèle visée. L’hydrogène permet à la filière sidérurgique d’être moins énergivore, avec de faibles émissions de CO2 à la clé. Dans le domaine énergétique, le surplus de kWh issu des systèmes de production éoliens et solaires peut être transformé en gaz hydrogène. Cette étape précède l’alimentation d’un réservoir et d’une pile qui produiront de l’électricité. À usage domestique, ce combustible s’adapte aux chaudières pour diffuser la température idéale chez soi. Il peut aussi alimenter des appareils électroménagers, comme une cuisinière entre autres. Les systèmes de chauffage industriels bénéficieront également des atouts de ce combustible pratique et non polluant. Avant de voir ces innovations se concrétiser, les particuliers vont devoir attendre que le monde de la recherche finalise les prototypes actuels. Avec les progrès de la technologie, un grand nombre de foyers sera concerné dans un avenir plus ou moins proche. Le trafic aérien fait aussi l’objet de recherches, en vue de remplacer un jour le kérosène par une énergie propre, l’hydrogène.

Entreprises : 4 critères pour bien choisir votre fournisseur de gaz professionnel
Tous les avantages écologiques et économiques du chauffage au bois

Plan du site