Pour un chauffage économique et performant, le poêle à granulés est une solution qui tient toutes ses promesses. Son usage permet aussi de bénéficier de nombreuses aides. Il existe même des astuces pour réduire sa consommation de granulés. Quelles sont donc les bonnes pratiques d’utilisation d’un tel dispositif ?

Le fonctionnement du poêle à granulés

Un poêle à pellets est un dispositif de chauffage qui fonctionne avec de petits granulés de bois. Il représente aujourd’hui une alternative fiable et économique aux énergies fossiles. De plus, il reste simple à poser en construction neuve ou en rénovation.

Les pellets sont de petits copeaux de bois et des résidus de sciure qui sont compressés et découpés en morceaux d’environ 20 millimètres de longueur. Un poêle à granulésest muni d’un réservoir à pellets, qui, une fois vide est rechargeable en granulés. C’est un système économe qui a besoin d’électricité pour être mis en marche et de combustible pour fonctionner et produire de la chaleur. Il bénéficie d’une longue autonomie, qui varie entre une journée et plusieurs.

Cet appareil n’a pas besoin d’être connecté à un système de chauffage central. Il faut néanmoins le raccorder à un conduit de cheminée. Il offre un excellent rendement de l’ordre de 80 à 90 %. Il offre plusieurs façons de répartir la chaleur dans votre pièce telles que la convection naturelle qui consiste à diffuser la température grâce aux sorties d’air et la convection forcée qui fait intervenir un système de ventilation pour propulser l’air chaud.

Le poêle à granulés consomme 1 Kg de pellets par heure. En une année, cette consommation est estimée à 2 tonnes. Le système est très économique en consommation électrique. En effet, il est de 1 KW par jour et d’environ 180 KW par an. Le courant sert à faire démarrer le poêle à pellets, à son auto-alimentation en pellets, mais aussi à la ventilation et au réglage de la température. Vous vous interrogez sur comment vous y prendre pour faire chauffer plus efficacement votre logement, visitez le site Nid Douillet pour des conseils.

Poêle à granulés : prix

Le prix d’un poêle à pellets de bois est estimé en moyenne à 4 000 €. De manière globale, le prix d’un poêle à granulés est compris entre 3000 et 6000 euros. Ce coût inclut l’achat du système de chauffage et son installation. Par ailleurs, vous pouvez trouver un poêle performant entre 4000 et 15 000 euros. Pour faire votre achat, il faut vous rapprocher d’un professionnel. Celui-ci estimera vos besoins et vous transmettra un devis. Le coût des granulés oscille entre 3 000 et 4000 €. Si ce prix varie, c’est parce que la sciure qui est la matière première de base indispensable à la fabrication de granulés de bois est plus difficile à trouver. Les sacs de granulés de bois à bas prix sont sans aucun doute de mauvaise qualité. En effet avec ses sacs, il existe des écarts importants sur la quantité de poussière qui y est présente. Normalement, un sac de granulés ne doit contenir que 0,5 % de poussière, or ce taux de poussière va jusqu’à 5 % dans les sacs moins chers.

Installation de poêle à granulés

Pour installer votre poêle à granulés, vous devez recourir à l’expertise d’un professionnel. L’installation est simple mais demande de respecter quelques règles de sécurité. Disposer d’un conduit de fumée est essentiel pour commencer. Il est préférable qu’il soit à distance des éléments combustibles pour des raisons de sécurité. Pour ce qui est de la conception et de l’installation de conduits de cheminées, c’est la norme NF DTU 24.1 qui fixe le cadre législatif à respecter.

Positionnez le poêle à pellets dans la zone de circulation de votre pièce principale. Ainsi, le ventilateur de convection qui permet de faire circuler la chaleur, pourra être activé sans aucun risque de gène. Ensuite, il faut faire le raccord de votre appareil de chauffage. Le conduit de raccordement est le tuyau qui relie le poêle à granulés au plafond ou au mur de votre habitation. Pour l’installation, il faut suivre la notice explicative qui est fournie avec l’appareil.