Quand on se lance dans la rénovation d’une maison, la première chose à appréhender, c’est l’isolation. Investissement pour l’avenir, elle est indispensable pour se garantir des économies conséquentes sur le long terme. Eh oui, comment allez-vous rénover votre maison si tout votre budget passe dans le chauffage ? C’est logiquement une question économique, mais aussi une question pratique. Effectivement, la rénovation d’une maison, comprenant son isolation, doit faire l’objet d’une réflexion globale. Cela ne veut pas dire que tous les travaux doivent être exécutés en même temps, mais seulement qu’ils doivent être pensés, réfléchis et envisagés dans leur généralité.

Réflexion globale

La première chose qui est chassée lors d’une recherche d’isolation quasi parfaite, ce sont les ponts thermiques. Qu’est-ce que c’est ? C’est un point de la construction ou l’isolation est moindre. Donc, dans votre rénovation, il est impératif de savoir dès le départ quels seront les plans de votre habitation. Si vous devez faire tomber des murs, insérer des IPN dans la structure pour soutenir des murs porteurs intérieurs, etc., il faut le savoir, car cela générera ces fameux ponts thermiques, hantise des chasseurs de fuites énergétiques.

Isolation des combles

isoler-comblesLes combles sont la cause de 30 % de la déperdition de chaleur dans une habitation. C’est donc un point à régler en priorité. Plusieurs solutions s’offrent à vous en fonction de leur configuration. Pour les combles aménageables, la solution idéale pour ne pas perdre de la surface est d’utiliser l’isolation par le toit. C’est-à-dire qu’elle se fera par application de rouleau d’isolants ou de plaque directement sous la toiture. Par la suite, si vous voulez aménager cet espace, il vous suffira d’ajouter par-dessus des plaques de placoplâtre. Toujours dans l’idée d’une réflexion globale, si vous avez prévu de mettre des velux, c’est le moment ! Pour les combles perdus, pour plus de praticité, vous opterez plutôt pour des isolants qui se posent par soufflage. Pour les matériaux, vous pourrez choisir entre les laines minérales : laine de roche ou laine de verre, les laines végétales comme le chanvre ou encore les laines animales. Si elles ont toutes une très bonne performance énergétique, les premières ont en plus l’avantage d’être également de très bons isolants thermiques.

Isolation des murs

Responsables de 15 % de la perte de chaleur, les murs arrivent en second dans la liste des travaux d’isolation. Deux choix s’offrent à vous pour l’isolation des murs. L’isolation par l’intérieur ou celle par l’extérieur. Dans les deux cas, il vous faudra faire attention à la rigidité du matériel que vous aurez choisi. En effet, si votre isolant se tasse parce que trop souple, il sera d’une totale inefficacité. Les panneaux sont donc tout indiqués pour tout ce qui est isolation verticale, et les rouleaux pour l’horizontale. En termes de matériaux, vous trouverez les mêmes matières que pour les combles. Vous pouvez aussi ajouter à cette liste les plaques polystyrène. Souvent « collées » directement au placo, elles offrent une solution tout-en-un très pratique. Quel que soit le type de matériel que vous choisirez, pensez toujours à laisser une circulation d’air entre vos murs et l’isolant. Cela évitera l’apparition de vapeur d’eau qui pourrait finir par endommager vos cloisons. Autre petite astuce, si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à mettre deux couches côté murs extérieurs, en n’oubliant surtout pas de les croiser.

Huisserie

À égalité avec les murs question déperdition, les huisseries, portes et fenêtres, sont également un budget à prévoir dans l’isolation de votre habitation. Des huisseries en double, voire triple vitrage, seront la réponse à votre problématique. L’épaisseur de vide entre les deux pans de vitre absorbera la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur et limitera grandement la sensation de froid quand on s’approche des fenêtres. Dans le sens inverse, c’est la même chose. La chaleur intérieure ne se perdra pas à l’extérieur par transfert via les vitres. Une fois que vous aurez fait votre choix et que vos huisseries seront posées, pensez bien à veiller à l’isolation des encadrements. Il serait franchement dommage que la chaleur se sauve tout autour de vos super fenêtres !

Budget isolation

L’isolation d’une maison en rénovation est un budget non négligeable qu’il faut prendre en considération avant de s’engager. Mais la bonne nouvelle, c’est que plusieurs études ont prouvé que cet investissement conséquent est en général amorti au bout de 5 à 6 ans. Imaginez, au bout de ces quelques années, ce n’est que du bénéfice ! Nous vous conseillons aussi de voir si vous êtes éligible pour des primes énergie.